PREMIER PLAN D’ACTION

PREMIER PLAN D’ACTION

PREMIER PLAN D’ACTION DE L’ASSOCIATION
“BURKINA WOMEN’S  EDUCATION FUND”
ADOPTE LE 26 JUIN 2011

Dans un premier temps, les jeunes femmes aidées dans leurs études supérieures, seront choisies en coopération avec un ONG existant, l’Association de Solidarité Goëlo-Burkina, qui assiste des jeunes filles en difficulté de la région de Koudougou, Burkina Faso, dans la poursuite de leurs études secondaires.

Pour ce faire, nous allons rendre visite au Burkina Faso au moins une fois par an afin de rencontrer les jeunes filles en Première et en Terminale aidées par Solidarité pour déterminer si elles veulent continuer leur formation supérieure. Si oui, nous leurs demanderons de remplir un budget prévisionnel.

Une fois que nous avons une idée de la somme totale des besoins de ces jeunes femmes, nous lancerons une sollicitation de fonds internationale par e-mail.

Nous allons transférer cet argent à une  deuxième ONG partenaire, l’Association Burkinabé des Femmes Diplômées des Universités (l’ABFEDU), basée à Ouagadougou. L’ABFEDU distribuera les fonds aux jeunes femmes ou, si possible, directement à leurs écoles.

Une fois que nous serons bien lancés, nous chercherons des jeunes femmes à suivre au de là de l’Association Solidarité Goëlo-Burkina, qui aide principalement des jeunes filles Catholiques, afin d’accompagner plus de jeunes femmes  appartenant à d’autres religions.

Pour faciliter le choix de carrières de ces jeunes femmes, nous chercherons de l’argent pour financer chaque année une Conférence sur des Carrières des Jeunes Femmes Burkinabé, organisée par l’ABFEDU.

Parce que ces jeunes femmes en difficulté sont absentes, plusieurs jours par mois, à cause d’un manque de serviettes hygiéniques, nous chercherons des financements pour établir un Fonds d’Hygiène pour le coton et du savon pour chaque jeune femme.

Le déplacement entre le lieu de logement et l’école est souvent difficile à cause du manque de transport en commun. Nous chercherons un donateur de vélos ou de Mobylettes pour faciliter le déplacement.

Si le résultat de la sollicitation de fonds le permet, nous allons commencer à suivre, en classe de terminale, les jeunes filles que nous avons choisi d’aider au niveau supérieur.

Enfin, s’il reste des fonds disponibles, nous allons aider des jeunes filles déscolarisées qui poursuivre, soit  une formation en couture soit une autre formation pratique.

France

Email: info@chanceforchangecharity.org