Diane

2017

Diane a validé sa licence (comptabilité) à la fin de 2016. Ses cours pour le master 2 sont terminés. Elle pourrait soutenir cette année mais de façon plus réaliste en 2018. Elle a toujours le même appartement qu’elle partage avec une amie, Clarisse, qu’elle connaît depuis l’école primaire. (Solidarité)

2016

Diane Kabore suit des cours de comptabilité le soir tout en faisant des stages la journée. Elle a effectué un de ses stages auprès de la banque française Société Générale. Pour l’acquisition de son diplôme de Licence, elle a rédigé un mémoire basé sur ce stage. Elle est désormais en deuxième et dernière année de Master.

Elle a terminé ses cours de Licence en juin 2014 et a commencé ceux de Master en décembre de la même année. Il y a un retard à l’université ; elle n’a pas encore les résultats de sa première année de Master. Elle espère terminer les cours de Master en septembre de cette année. Ensuite, elle devra effectuer un stage de trois mois, rédiger un mémoire sur la base de ce stage et le soutenir. Elle n’obtiendra pas son diplôme avant 2017. (Day 4 and Day 6.)

 

2015

Nous aidons Diane depuis 2011. Elle a obtenu son diplôme de Licence de comptabilité avec succès et est désormais en première année de Master. Elle terminera les cours l’année prochaine. Puisque ses deux parents sont morts quand elle était toute petite, elle a été élevée par un oncle qui ne pouvait plus l’aider après la fin du lycée. C’est à ce moment que nous sommes intervenus. Nous donnons de l’argent à Diane pour qu’elle puisse louer un appartement avec une amie et vivre de manière indépendante. C’était un gros risque pour nous, mais Diane s’est comportée de manière responsable.

Diane, à droite, dans son deux-pièces, en train de discuter avec Christiane, qui est à la tête du groupe des femmes universitaires du Burkina, qui nous donne des conseils, janvier 2015.

Diane, à droite, dans son deux-pièces, en train de discuter avec Christiane, qui est à la tête du groupe des femmes universitaires du Burkina, qui nous donne des conseils, janvier 2015.

Diane montre tous les signes du succès. Ses notes sont bonnes ; dans deux ans, elle sera peut-être sur le marché du travail et cherchera un poste de comptable.

Diane, January 2015.

Diane, janvier 2015.

 

2014

Diane and Sonya

Diane, à gauche, est en troisième année de comptabilité. Si elle réussit, elle obtiendra son diplôme de Licence cette année (2014). Sonya, à droite, est sur le point d’obtenir un Master en gestion des entreprises à la même université. Nous avons demandé à Sonya d’être la « marraine » de Diane, c’est-à-dire de l’aider, de garder un œil sur elle pour nous et de lui donner des conseils. Les notes de Diane sont bonnes et nous sommes sûrs qu’elle va réussir.

Diane's bike
Il y a trois ans, nous lui avons acheté ce vélo solide. Elle parcourt 27 kilomètres par jour avec pour aller à l’école et revenir, 13,5 kilomètres par trajet. Ce n’est pas étonnant qu’elle soit autant en forme.

Elle est devenue orpheline très jeune et a été élevée par un oncle à Koudougou. Lorsqu’elle est allée à la capitale pour étudier, elle fut la première à qui nous avons donné l’autorisation de louer un appartement. Cela nous effrayait, mais cela a bien fonctionné. Chance for Change paye les frais de scolarité et notre organisation, BWEF, paye le loyer, la nourriture, les livres, les soins de santé et les frais de réparation du vélo.

France

Email: info@chanceforchangecharity.org