2016 Burkina Day 21: Arzuma, Marie-Thérèse K, Michel

Jour N° 21 : Arzuma, Marie-Thérèse K, Michel

27 janvier 2016

Nous avons descendu la rue principale depuis le centre ville en vue d’aller à notre première visite chez la famille d’Arzuma. Vous vous souviendrez probablement que nous l’avions interviewée ainsi que Marie-Thérèse au Lycée Sainte Monique.

2016_Burkina_Day21_downtown
J’étais très étonné de voir où vivait cette jeune fille si soignée.

2016_Burkina_Day21_Arzuma_home
Dès l’âge de trois ans Arzuma a vécu chez la tante de son père. Celle-ci ne pouvant pas avoir d’enfants, elle avait demandé qu’Arzuma lui soit confiée. Les parents d’Arzuma ne se sont jamais mariés et se sont séparés lorsqu’elle avait trois ans, date à laquelle elle est allée vivre avec celle qu’elle appelle maintenant grandmère.

2016_Burkina_Day21_Arzuma_home_2
La tante a depuis hébergé trois autres enfants âgés de 10, 7 et 4 ans et tous vivent dans cette maison. Arzuma s’occupe parfois des plus petits. La tante travaille à la cantine du Lycée Sainte Monique. C’est son père qui m’a dirigé vers la maison et il m’a fallu quelque temps avant de comprendre toute l’histoire de la famille.

2016_Burkina_Day21_Arzuma_aunt
Il m’a expliqué que tous avaient quelque lien de parenté avec la famille élargie de Père Albert. Je commence à me sentir de plus en plus mal à l’aise avec le nombre de membres de mêmes familles aidées par « Solidarité », qui deviennent automatiquement nos bénéficiaires. Nous devrons penser sérieusement à revoir nos méthodes. Néanmoins, je crois qu’Arzuma mérite notre aide.

2016_Burkina_Day21_Arzuma_dad
Nous quittons le « papy » indiquant que nous ferons tout ce que nous pourrons.

2016_Burkina_Day21_Arzuma_dad_mom
Nous sommes ensuite allés directement chez Marie-Thérèse, l’autre étudiante de Sainte Monique. Les uniformes de l’école sont très trompeurs. La maison de Marie-Thérèse était elle aussi très modeste mais au moins elle y vit avec ses deux parents. Il y avait encore un manguier prêt à donner des fruits.

2016_Burkina_Day21_Marie-Therese_home
Nous étions invités à nous asseoir dans le salon de cette maison de deux pièces.

2016_Burkina_Day21_Marie-Therese_parents
Marie-Thérèse a deux jeunes frères et tout les trois dorment à même le sol dans le salon. Les parents sont fermiers et élèvent des animaux. Ils vendent du sable pour le chantier de construction et la mère vend de l’eau d’un réservoir posé sur une brouette. La mère est, nous dit-on, la jeune sœur de Catherine, présidente de la branche burkinabé de solidarité. Encore!!!!!

2016_Burkina_Day21_Marie-Therese_parents_2
Ils habitent tout près de l’université de Koudougou. Je leur ai dit que nous pourrions aider Marie-Thérèse si elle continue de vivre chez ses parents. Ils étaient très satisfaits avec cela. La maison n’a pas d’électricité. Nous devrons donc lui procurer une lampe solaire. Il faudrait peut-être également lui acheter une nouvelle bicyclette. La sienne tombe en morceaux. C’est un couple très charmant et je serai heureux de les aider, si Marie-Thérèse réussi à son bac.

2016_Burkina_Day21_Marie-Therese_parents_3
L’après-midi, je voulais rendre visite à Michel Komi qui est le représentant de notre fond de santé à Koudougou. Il travaille à l’Office de Santé des Travailleurs (OST). Il est infirmier diplômé d’état.

2016_Burkina_Day21_OST
Le bâtiment est très modeste, niché au milieu d’un groupe d’arbres.

2016_Burkina_Day21_OST_building
Les tarifs étaient affichés à la porte du bureau : 3€ pour une visite auprès d’un médecin.

2016_Burkina_Day21_rates
Michel a posé pour la photo, assis derrière son bureau. Il nous faudra établir un descriptif pour expliquer aux bénéficiaires comment s’y rendre. Facile!!

2016_Burkina_Day21_Michel
Il était temps de rentrer. La portion des visites à Koudougou était terminée. Nous sommes passés devant des vendeurs de fruits et légumes.

2016_Burkina_Day21_vendors
Nous avons traversés la grand-rue.

2016_Burkina_Day21_main_street
Et nous avons passé devant la vieille mosquée. Des dizaines de nouvelles mosquées sont construites mais aucune ne peut égaler celle-ci.

2016_Burkina_Day21_mosque

France

Email: info@chanceforchangecharity.org